Primaire de la droite: Fillon largement en tête, Juppé talonné par Sarkozy

Tristan Gaume
Novembre 21, 2016

Elle était la seule parlementaire des Hauts-de-Seine à soutenir François Fillon.

Ces résultats partiels portaient sur 2.159.212 suffrages, soit 6.491 des 10.228 bureaux de vote.

"Il y a beaucoup de monde, il y a beaucoup de Français qui se mobilisent (.) je pense que nous dépasserons les trois millions de votants", avait-il dit un peu plus tôt. Dès ce matin, de longues queues se sont formées dans certains bureaux de vote où il a fallu parfois attendre jusqu'à 45 minutes pour atteindre l'urne.

Primaire à droite : quatre enseignements à retenir du premier tour
Largement distancié au premier tour de la primaire, Alain Juppé va notamment pâtir des ralliements dont bénéficie son adversaire. Sarkozy, François Fillon avait été qualifié de simple " collaborateur " par celui-ci.

Compte-tenu de son impopularité et de ses divisions, la gauche au pouvoir risque d'être éliminée dès le premier tour en avril 2017.

Troisième candidat à prendre la parole, Nathalie Kosciusko-Morizet a estimé que "le grand perdant de cette primaire est François Hollande".

François Fillon, nettement en tête des résultats provisoires avec 43,5% des suffrages, et Alain Juppé (27,6%) semblaient promis dimanche soir à un duel au second tour de la primaire de la droite, tandis que Nicolas Sarkozy (22,1%) paraissait en difficulté, sous la menace d'une élimination précoce.

Stupeur à la Haute autorité et dans les QG des candidats — Primaire
On peut difficilement imaginer Nicolas Sarkozy accepter un second rôle sous l'autorité de François Fillon ou Alain Juppé. URNES Selon les premiers résultats du scrutin de la primaire à droite, François Fillon obtient 42,8 %...

Le second tour de la primaire aura lieu dimanche prochain, le 27 novembre.

Nicolas Sarkozy, candidat autoproclamé de "la majorité silencieuse", a quant à lui appliqué sans relâche la stratégie du clivage, galvanisant sa base militante et tablant sur une participation mesurée, de l'ordre de 2,5 millions d'électeurs.

"Nous avons toujours eu confiance, il a remonté les places une à une", souffle Isabelle Debré qui se dit "très heureuse pour lui ".

Des courses plus courtes en F1?
Le patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone, estime que son sport pourrait attirer plus de partisans ... s'il le d'une course le par courses courtes, a-t-il affirmé une dimanche. "Nous revoir concept d'une longue course". "Les télévisées étaient hausse Brésil".

Jean-François Copé, revenu du purgatoire judiciaire de l'affaire Bygmalion mais condamné à des scores confidentiels au côté de l'inconnu Jean-Frédéric Poisson, a défendu son projet de "droite décomplexée" tout en multipliant les attaques contre Nicolas Sarkozy, devenu l'ennemi numéro un.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL